avant-propos

Reprendre notre
destin en main
La CCI Paris Île-de-France a toujours su innover pour accompagner les entreprises sur le chemin de la croissance et les jeunes vers la voie de l’excellence par la formation. Pour poursuivre son action avec les mêmes ambitions, la Chambre ouvre aujourd’hui une nouvelle page de son histoire en s’engageant avec confiance vers un nouveau modèle de développement.
2018 laissait entrevoir pour les Chambres de commerce et d’industrie un retour à plus de stabilité sur le plan fiscal et l’espoir d’une sécurisation de leurs ressources, au moins à moyen terme. Cette parenthèse a été de courte durée...

En l’espace de quelques mois en effet, l’évolution du cadre législatif et réglementaire des Chambres de commerce et d’industrie nous a incités à nous interroger sérieusement sur les conditions dans lesquelles nous allions pouvoir exercer nos activités dans les années à venir mais aussi sur l’évolution du périmètre de nos missions.

Au printemps 2018, la loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel a modifié en profondeur les règles du jeu en matière de financement de l’apprentissage et mis un terme au rôle de la CCI Paris Île-de-France comme collecteur de la taxe d’apprentissage au profit des branches professionnelles. La Loi PACTE a fait évoluer, par ailleurs, le cadre d’intervention des CCI.

La Loi de finances 2019 a confirmé, enfin, une baisse annuelle des ressources fiscales des Chambres de 100 M€ (dont environ 25 M€ pour la CCI Paris Île-de-France).

« La CCI Paris Île-de-France s’est engagée dans une démarche visant à transformer son modèle d’intervention au bénéfice du développement des entreprises, de la formation des jeunes et des adultes, et de la dynamique des territoires de notre Région. »
Stéphane FRATACCI
Directeur général de la CCI Paris Île-de-France
Comment la CCI Paris Île-de-France a-t-elle réagi face à cette nouvelle donne ?
Les ressources fiscales des Chambres sont en constante diminution depuis plusieurs années. C’est une mauvaise nouvelle pour nous mais nous devons en prendre acte et en tirer les conclusions qui s’imposent, agir pour ne plus subir en repensant nos missions et notre mode de développement tout en préservant nos valeurs essentielles et les fondamentaux de nos quatre grandes missions : la formation, l’appui aux entreprises, la mission consultative et l’activité Congrès et salons. Anticipant ces profonds changements, la CCI Paris Île-de-France s’est engagée très tôt dans une démarche visant à transformer son modèle d’intervention au bénéfice du développement des entreprises, de la formation des jeunes et des adultes, et de la dynamique des territoires de notre Région. Cette réflexion stratégique à laquelle ont été associés nos élus et nos collaborateurs pendant un an nous a conduits à esquisser un schéma d’organisation juridique et fiscal permettant à l’établissement public d’exercer ses services dans des conditions compatibles avec l’évolution de ses missions et de ses ressources. Ce schéma, qui a été adopté par nos élus le 5 juillet 2018 en Assemblée générale, est un important virage stratégique pour notre maison.
Une nouvelle CCI va se mettre en place dans les trois années qui viennent. Pourriez-vous nous en esquisser les contours et son mode de fonctionnement ?

Nous sommes passés, en peu de temps à l’échelle de la vie d’un établissement comme le nôtre, d’une situation empreinte de certitudes sur nos savoir-faire, nos ressources et notre positionnement, à la remise en cause de notre utilité. Nous devons désormais développer notre capacité à exercer nos missions dans un contexte plus incertain. Ceci nous rapproche indéniablement du monde de l’entreprise, que nous nous engageons à servir dans nos actions, ce qui nécessite plus d’agilité afin de répondre aux marchés, maîtriser ses coûts et développer sa performance.

Notre réflexion a conduit à privilégier un schéma consistant à développer la filialisation des activités d’enseignement, à l’image de ce que nous avons déjà réalisé avec succès dans le passé pour notre activité Congrès et salons, à prévoir une éventuelle filialisation des activités concurrentielles de services aux entreprises, à accueillir une partie de l’immobilier dans une structure dédiée et à mutualiser les fonctions support au sein d’un GIE, dont les adhérents seront la CCI Paris Île-de-France, ses filiales et tout autre établissement public souhaitant bénéficier des offres de services de ce GIE. Ces différentes filialisations vont nous permettre de nous adapter beaucoup plus facilement aux évolutions de notre environnement et de nos marchés. Grâce à l’ouverture du capital de ces nouvelles structures à d’éventuels investisseurs publics et privés, nous pourrons pallier la baisse profonde et durable de nos ressources fiscales. La Chambre entend, et c’est un corolaire indispensable, conserver la maîtrise de la gouvernance au sein de ce nouvel ensemble.

« Nous avons de multiples atouts et ressources pour rebondir et reprendre notre destin en main. La qualité de nos services dédiés à l’accompagnement des créateurs et des PME, la puissance de notre réseau territorial nous permettent d’agir au plus près du terrain.»
Didier KLING
Président de la CCI Paris Île-de-France
Comment appréhendez-vous les trois années à venir ?
Nous allons traverser des moments difficiles et une phase de transformation exigeante pour notre maison et pour ses collaborateurs. Mais nous avons, dans le même temps, de multiples atouts et ressources pour rebondir et reprendre notre destin en main. La qualité de nos services dédiés à l’accompagnement des créateurs et des PME, la réactivité de notre réseau territorial nous permettent d’agir au plus près du terrain comme nous l’avons fait dernièrement pour venir en aide aux commerçants parisiens sinistrés lors de manifestations. Notre capital, c’est aussi, comme l’illustre ce rapport d’activité, la richesse de nos compétences et de nos expertises, notre capacité également à innover et à anticiper dans de multiples domaines qu’il s’agisse de la mise en place de formations liées à l’émergence de nouveaux métiers ou de la préparation des entreprises et des commerces aux mutations du numérique. C’est aussi et enfin, à l’image de ce que nous réalisons à travers CCI Business Grand Paris ou de la Team Export Île-de-France, notre capacité à rassembler les énergies du territoire autour d’une même ambition : l’essor économique de nos entreprises et de notre région.